loader-logo

Zoom sur FOROM 2018 avec Cédric Borboën, Président Fondateur

Pour quelles raisons le FOROM a-t-il choisi d’aborder la relation client pour sa 13e édition du 13 septembre prochain ?

Pour plusieurs raisons. La première, la raison de fond, est que nous désirons rajeunir le public du FOROM et donc les participant-e-s en abordant des thèmes plus proches des nouvelles générations de décideuses et décideurs romands.

La deuxième raison se base sur un réel besoin ressenti par les responsables des entreprises suisses romandes. Les modèles d’acquisition et de fidélisation de la clientèle, qui sont bien ancrés depuis plusieurs générations, sont totalement bousculés par de nouveaux outils comme les réseaux sociaux et le digital de manière globale. Il nous a paru essentiel d’aborder ce thème et de permettre aux experts que sont nos oratrices et orateurs, d’ouvrir des pistes de réflexions sur ces nouveaux outils, tout en partageant leurs expériences.

 

C’est un thème extrêmement vaste. Quels vont être les axes traités par vos orateurs ?

Nous allons aborder l’acquisition et de la gestion de client-e-s de manière large, avec la question du traitement et de la protection des données, notamment. Les orateurs aborderont la fidélisation et les techniques d’aujourd’hui comme la gamification. De plus, en parlant de digital et de réseaux sociaux, la notion de « communauté » sera également expliquée, à savoir la manière avec laquelle Internet nous permet de regrouper ses différents publics sous une nouvelle forme.

 

Que pensez-vous que votre audience attende d’une telle thématique ?

Les participant-e-s attendent des pistes de réflexion pour pouvoir basculer leur ancien modèle et repartir avec des outils leur permettant d’améliorer leur processus d’acquisition et de gestion de client-e-s.

 

Quels sont selon vous les enjeux primordiaux des entreprises face à une clientèle toujours plus connectée ?

Les enjeux sont multiples mais le principal, selon moi, est qu’il est devenu très compliqué d’identifier son ou ses futurs concurrents. Très souvent, ils proviennent d’un tout autre secteur d’activité et avec les nouveaux outils digitaux, ils prennent très rapidement de grosses parts de marché. Nous avons trop longtemps sous-estimé la valeur et la capacité des réseaux sociaux et outils digitaux à envahir le domaine professionnel, pensant que cela n’avait qu’un avenir pour notre vie privée, dans nos relations avec notre famille et nos amis. En avoir conscience est une chose, mais la mise en pratique en est une autre. Nous avons plusieurs secteurs d’activités qui sont très en retard sur le sujet et leur réveil risque d’être compliqué.

  

Quelle est la volonté du FOROM à l’avenir dans le choix de ses thématiques ?

Nous désirons rajeunir notre public et aborder des thèmes plus proches des nouvelles générations de décideuses et décideurs romands.

  

Vous parlez désormais en termes de « Saison » du FOROM, qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Désormais, nous proposons effectivement un programme saisonnier. Dans le cadre du rayonnement romand du FOROM, nous sommes beaucoup plus actifs à travers la Suisse romande et allons à la rencontre de notre public. Dans cette saison 2018, ce ne sont pas moins de 20 évènements qui sont organisés, en plus du FOROM central d’Yverdon-les-Bains. Tout au long de l’année, les thèmes des évènements varient et réunissent plus de 4’500 à 5’000 décideuses et décideurs de l’économie romande. A noter que ces évènements saisonniers ne sont accessibles que sur invitation car nous voulons que les participant-e-s soient en relation directe avec les sujets débattus. Ceci élève le niveau des débats et, par conséquent, garantit un réseautage de qualité.

  

Au fil des années et avec bientôt 13 éditions à votre actif, quelles sont les évolutions que vous avez remarquées par rapport aux attentes des participants ? Ont-elles changé ? Sont-elles plus exigeantes ? Que viennent-ils chercher dans un tel évènement ?

La majorité des participant-e-s recherchent la qualité du réseautage. Ils cherchent bien évidemment à développer leurs affaires. Notre challenge le plus important est lié à l’exigence des participant-e-s qui est d’atteindre les décideuses et décideurs, présent-e-s en majorité dans la salle.

L’évolution des attentes des participant-e-s est en lien avec les nouveaux outils comme expliqués plus haut. Alors qu’à nos débuts nous devions expliquer aux participant-e-s comment se présenter à sa voisine et son voisin et comment échanger une carte de visite, maintenant nous devons expliquer comment fonctionne nos applications pour la mise en relation lors de nos évènements. Cependant, l’humain reste au cœur de nos évènements, car nombre de nos participant-e-s me demande des mises en relations directes sur place. Et je privilégie largement cela. Aujourd’hui, les participant-e-s se préparent à leur venue à nos évènements en imprimant la liste des participant-e-s et en pointant les personnes qu’ils désirent rencontrer lors de l’évènement.

 


 

13e édition du FOROM

Le jeudi 13 septembre 2018 à La Marive à Yverdon-les-Bains.
> Inscriptions sur https://www.forom.ch/edition-2018/  

 

 


Laisser un commentaire