loader-logo

Revue de l’économie romande #4

Au niveau économique et politique, que devons nous retenir de l’actualité du mois dernier ? Découvrez les informations phares du mois de mai :

 

Economie

Selon Bilan, la Suisse resterait un pays attractif pour les investissements étrangers et ce malgré le franc fort. La stabilité, les infrastructures et la main-d’œuvre hautement qualifiée sont des arguments importants qui motivent les investissements dans la place économique suisse.

Au niveau de la Suisse romande, Bilan annonce également de bonnes nouvelles. Selon le journal économique, suite aux difficultés liées à l’abandon du taux de plancher, la croissance devrait enfin rebondir en Suisse romande. L’institut Créa annoncerait une augmentation du PIB de 1,4% en 2016 et de 2% en 2017. Des prévisions qui rejoindraient celles du Seco selon l’article de Bilan.

Stopper les programmes d’économies des collectivités publiques et investir ! Tels sont les mots d’ordre de plusieurs experts. Dans cette situation d’incertitude, tous les spécialistes ne sont pas en accord sur cette question. Certains estiment notamment que le frein à l’endettement, même s’il est nécessaire, est appliqué de façon trop rigide.

 

Emploi

Le 10 mai 2016, le 24heures a annoncé la baisse du taux de chômage en Suisse romande. Le taux de chômage a baissé de 0.2 en avril pour atteindre 3,5%. Une baisse due aux effets saisonniers selon l’article du 24heures. Annuellement, le chômage a cependant augmenté de 6%.

De son côté, la RTS annonce une augmentation du nombre d’actifs occupés mais également du chômage le 19 mai 2016. Augmentation du nombre d’actifs et de chômeurs principalement chez les travailleurs étrangers. Le nombre de travailleurs étrangers actifs aurait plus augmenté que celui des travailleurs suisses. Cependant, le nombre de chômeurs étrangers auraient également augmenté de 1,5 point (9,9%), alors que le taux de chômeurs suisses se situe à 3,4% (augmentation de 0,3 point).

 

Numérisation

«L’avenir digital de la Suisse – réalités, défis et recommandations», une étude menée par l’EPFL pour SIX et Swisscom s’est intéressée à la numérisation en Suisse. Pour répondre à la croissance de la numérisation dans le pays, la Suisse devra répondre à différentes mesures selon les experts, notamment au niveau de l’économie numérique.

Si au niveau de la protection des données la Suisse a su se développer de manière efficace, des efforts restent à faire au niveau des réglementations qui sont un frein important à l’avenir digital du pays.


Laisser un commentaire