loader-logo

Revue de l’économie romande #2

Au niveau économique et politique, que devons nous retenir de l’actualité du mois dernier ? Quelques informations phares sur ce mois de mars mouvementé:

 

8 mars : journée de la femme

Le 8 mars, la journée de la femme a fait l’objet de nombreux titres de presse.

Au cœur du débat ? L’égalité hommes-femmes et la place des femmes dans les entreprises. A noter que la Suisse se démarque dans cette dernière catégorie pour ses mauvais résultats. En Suisse, les femmes ne sont encore que très peu présentes au sein des conseils d’administration et encore moins dans le cercle des dirigeants. Et pourtant, il semblerait que « les entreprises qui comptent le plus de femmes au sommet de leur hiérarchie sont plus performantes que les autres », selon l’article de Bilan.

 

Chômage

Au mois de mars, on note une relative stabilité du marché de l’emploi. Malgré le franc fort et le ralentissement de l’économie, « Le taux de chômage a diminué, passant de 3,8% en janvier 2016 à 3,7% pendant le mois sous revue », selon l’AGEFI.

 

Economie Suisse

La Suisse a enregistré une croissance de 0,9% en 2015, une progression due à la consommation des ménages selon l’article du Temps. L’abandon du taux plancher et le franc fort n’auront pas eu raison de l’économie suisse. Dans des circonstances qui semblaient catastrophiques pour certains, l’économie suisse résisterait donc.

 

Politique

Du côté de la politique, c’est la RIE III qui a beaucoup fait parlé d’elle dans le canton de Vaud. Acceptée à 87,12% des voies, la réforme prévoit notamment un taux unique à 13,79% sur les bénéfices pour les multinationales, les PME, suisses et non-suisses.


Laisser un commentaire