Rencontre avec André Delafontaine

Le FOROM est fier d’accueillir Monsieur André Delafontaine, co-fondateur et investisseurs, Go Beyond Investing et fondateur, excelerate partners, parmi ses intervenants. Le comité se réjouit de bénéficier de son expertise et ses points de vue, et vous propose ainsi une interview de Monsieur Delafontaine, qui nous en dit plus sur les raisons qui l’ont motivé à intervenir au FOROM.

 

FOROM | Quelles raisons vous ont motivé à accepter l’invitation du FOROM à intervenir lors de cette journée ?
André Delafontaine | Comme je suis né dans une famille d’inventeurs et de chercheurs, le sujet de l’innovation me passionne depuis ma plus jeune enfance. Grâce au financement des start-ups et des PME innovantes, mon parcours professionnel m’a permis de lier l’innovation et les retours financiers. Je suis honoré de partager quelques-unes des meilleures pratiques acquises lors de cette expérience.

 

Quel est le lien entre votre activité et le thème de la journée ?
La Suisse est le numéro 1 mondial dans les classements de l’innovation depuis plusieurs années et pourtant la levée de fonds pour start-ups et PME innovantes est très loin d’être une sinécure. De belles sociétés peinent à prendre des parts de marché par manque de moyens financiers et de savoir-faire pour tester des nouveaux modèles d’affaires. Fort de ce constat, j’ai cofondé un réseau d’investisseurs qui compte aujourd’hui 450 Business Angels et au travers duquel nous mettons notre propre argent, expertise et contacts au service des start-up. En sus de l’investissement financier, nous avons un vrai engagement et accompagnons la start-up, par exemple au travers d’un siège au conseil d’administration.

 

Le FOROM est un événement économique incontournable en Suisse Romande. Qu’attendez-vous de cette journée, de l’interaction avec le public et avec les différents intervenants ?
Les conférences et rencontres au FOROM sont d’excellente qualité et j’aurai la chance d’y débattre une autre vision du financement des PME. Je me réjouis de donner plus de visibilité à cette activité encore méconnue autant auprès des entreprises financées que des investisseurs potentiels.

 

Le financement dans les entreprises est un thème vital et complexe dont nous allons débattre ces prochains mois sur le blog et les réseaux sociaux du FOROM, jusqu’au Jour J. Selon vous, quel est l’enjeu du thème « Finance et PME : je t’aime, moi non plus » à l’heure actuelle en Suisse ?
Ces huit dernières années, notre réseau a effectué plus de 150 investissements dans des start-up et PME innovantes. Cet historique nous a permis d’avoir un grand recul sur les pratiques qui fonctionnent et celles qui ont moins de chance d’aboutir à un retour financier. De cette connaissance, nous pouvons tirer des parallèles passionnants à propos de l’innovation dans les PME matures et ayant un historique de longue date. Le profil de risque d’une start-up est à la fois mesurable et comparable au profil de risque de projets innovants. Ce parallèle montre le nombre de projets innovants à démarrer pour avoir une bonne chance d’avoir un grand retour financier sur l’innovation. Ce sont ces aspects que je visiterai lors de ma conférence.

 

Quels aspects du financement en entreprises pourraient être améliorés en Suisse romande ?
Les acteurs traditionnels du financement bancaire ne sont pas adaptés aux start-up et aux PME innovantes en démarrage, ce n’est pas leur métier. Nous avons besoin de donner plus de visibilité aux outils pour les entreprises à haut risque ainsi qu’aux personnes physiques et morales qui aimeraient participer à la réussite financière de telles sociétés.

 

Afin de donner un petit avant-goût aux participants du FOROM, pourriez-vous nous dire quelques mots sur votre intervention ? Sous quel angle pensez-vous aborder le thème de la finance et des PME?
Tout d’abord, je vais parler du profil des entreprises cherchant un financement de Business Angels en donnant quelques exemples. Ensuite, je donnerai une synthèse des retours financiers de ces investissements au travers des portfolios de nos investisseurs. J’explorerai aussi le besoin constant de se réinventer en tant qu’entreprise et ferai le parallèle entre les retours financiers de l’investissement dans les start-ups et celui de l’investissement dans les projets innovants d’entreprises établies.

Suivez le FOROM sur les réseaux sociaux

All Entrevue FOROM2017 Actu Revue de presse

Rencontre avec Leif Agnéus, Manpower

Le FOROM est fier d’accueillir Manpower parmi ses partenaires principaux. Le comité se réjouit de bénéficier de son soutien et vous propose une interview de Monsieur Leif Agnéus, General Manager de Manpower Suisse, qui nous en dit plus sur l’entreprise…

Rencontre avec Martial Messeiller, Helsana

Le FOROM est fier d’accueillir Helsana parmi ses partenaires principaux. Le comité se réjouit de bénéficier de son soutien et vous propose une interview de Monsieur Martial Messeiller, Responsable Publics Affairs Suisse romande, qui nous en dit plus sur l’entreprise…

Revue de l’économie romande #13

Au niveau économique et politique, que devons nous retenir de l’actualité du mois dernier? Découvrez les informations phares du mois de juillet: Economie L’euro à 1,10 franc gonfle les exportations suisses Les produits suisses n’avaient pas été aussi demandés depuis…

Rencontre avec Manuel Leuthold

Le FOROM est fier d’accueillir Monsieur Manuel Leuthold, directeur de Compenswiss, parmi ses intervenants. Le comité se réjouit de bénéficier de son expertise et ses points de vue, et vous propose ainsi une interview de Monsieur Leuthold, qui nous en…

Rencontre avec Philip Maguire, OPI

Le FOROM est fier d’accueillir l’OPI parmi ses partenaires associatifs. Le comité se réjouit de bénéficier de son soutien et vous propose une interview de Monsieur Philip Maguire, Responsable Intelligence Economique, qui nous en dit plus sur l’entreprise et les…

Rencontre avec Bertrand Stämpfli, Genève Aéroport

Le FOROM est fier d’accueillir Genève Aéroport parmi ses partenaires principaux. Le comité se réjouit de bénéficier de son soutien et vous propose une interview de Monsieur Bertrand Stämpfli, Chef du service de communication, qui nous en dit plus sur…